Je l’ai bloqué

Je l’ai bloqué

Je l’ai bloqué.
Non pas que je ne veuille pas lui parler. Ou peut-être que si. C’est peut-être un peu de cela. Pas comme ça. Pas maintenant. Je ne veux plus de sa violence. Je ne veux plus de son rejet. Je ne veux plus de son arrogance, de sa condescendance, de son orgueil… Je sais que tous ses comportements sont l’expression de ses blessures et de son désarroi. 
Je n’ai plus peur de le perdre. Je sais que nous sommes liés depuis l’éternité et pour l’éternité et que ce lien est indéfectible. Quoi qu’il veuille. Il devra bien se résoudre à cette évidence un jour, s’il veut réussir à tendre vers sa propre complétude et sa paix intérieure. Il résistera aussi longtemps qu’il voudra, aussi longtemps que son ego voudra contrôler et avoir raison… Je sais bien que ce n’est pas lui qui décide. C’est la Source. Moi-même, j’ai résisté. Moi-même, je me suis longtemps fait souffrir en résistant autant à ce qui était pourtant une évidence… Il fera ce qu’il voudra. Il se fera souffrir aussi longtemps que nécessaire. Jusqu’à ce que son ego lâche… Je ne peux qu’imaginer la rudesse de la prise de conscience au moment où celle-ci se fera.
Je sais bien qu’il y a un lien énergétique entre nous et que nos comportements à l’un et à l’autre sont parfaitement justes pour nous faire cheminer vers notre propre complétude. Que nous avons le triste rôle de réveiller les blessures de l’autre pour que nous puissions les guérir. Et que nous avons fait ce pacte ensemble. Par amour…
Un jour, la Lumière se fera. Elle dissoudra les peurs, les colères, les tristesses. Le chemin se fera. Parce qu’il ne peut en être qu’ainsi. Il se fait. Quoi qu’il arrive. Malgré nous. Parce que la Vie continue son cours à chaque instant. Elle nous pétrit pour nous assouplir. Et le temps continue inlassablement son action sur nous. Il nous bonifie. Il nous fait cheminer vers l’acceptation et le pardon. Vers la sagesse.
Je songe souvent à le débloquer. Pour lui manifester que je suis en paix. Mais, le comprendrait-il ? Et peut-être serai-je encore tentée de me tourner vers lui. De chercher à savoir ce qu’il fait, ce qu’il devient… Je ne veux plus agir ainsi. Je dois le laisser vivre sa vie. Il reviendra peut-être un jour. Ou pas. Et ce n’est pas important. Je l’aime et cela me suffit. De toute façon, je ne peux pas ne pas l’aimer. Il y a des choses que nous ne pouvons pas contrôler. Les sentiments sont ainsi. Ils vibrent en nous. Malgré nous. Nous avons « juste » le choix d’y résister ou de les accueillir. D’être en colère ou en paix. J’aspire à la paix. Alors, j’accueille mes sentiments autant que sa résistance. Et pour le moment, je choisis de le « bloquer » sur les réseaux. Sans aucune autre envie que celle de me centrer sur moi. Mes besoins. Mes aspirations. Ma voie. j’aimerais vivre ma vie comme une fête. Redonner sa place à la joie. Cette joie simple et sans raison.
Et s’il veut vraiment entrer en lien avec moi, je pense qu’il saura le faire. Il existe d’autres moyens. Je ne le rejetterai pas. Je l’accueillerai. Avec douceur et tendresse. En tous cas, c’est ce que je souhaite. Mes blessures sont-elles suffisamment guéries pour cela ? Mon coeur est-il suffisamment en paix ? J’ai envie de le croire. 

Partager l'article

Laisser un commentaire

Fermer le menu

×
×

Panier