Garde le cœur ouvert

Garde le cœur ouvert

“Garde le cœur ouvert.”

J’ai reçu cette phrase hier tandis que je m’interrogeais sur une situation que je vis.

“Garde le cœur ouvert.”

Facile à dire. Pourtant, évidemment, le réflexe est de fermer le cœur. Pour se protéger. Pour LE protéger. Pour ne pas souffrir. Nous verrouillons notre cœur pour le préserver de ce que nous percevons comme des attaques.

“Garde le cœur ouvert.”

J’ai pu voir pourtant à quel point l’ouverture du cœur nous guérit, nous transcende et nous fait accéder à la paix et à la joie, là où la peur, l’inquiétude, la méfiance génèrent une contraction et un repli. Une fermeture.

“Garde le cœur ouvert.”

La souffrance est une interprétation qui passe par le filtre de nos blessures passées. Avoir un cœur ouvert, c’est continuer de vibrer l’amour, même en réponse à ce qui ressemble à une attaque. Une attaque est la manifestation d’un manque d’amour. Lors d’une attaque, l’inconscient en réaction a verrouillé le cœur dans sa forteresse et le protège en mode “attaquer pour ne pas être attaqué”. Il s’agit de maintenir “l’ennemi” à distance. Pour protéger notre joyau. Car nous ne voulons pas prendre le risque (à tort ou à raison) de voir être abîmé ce que nous portons de plus précieux. Pas question qu’il soit cassé, piétiné, lacéré, ou même égratigné…

Pourtant, un cœur aimant et vibrant résiste à toutes les attaques. Un cœur aimant et vibrant réfléchit ses rayons d’amour sur celui qui en manque.

Dans un combat, quand l’amour est notre arme, il laisse forcément des séquelles dans le cœur de “notre adversaire”. Il crée une brèche dans la gangue protectrice de son cœur. Par l’amour qu’il a alors reçu, un nouvel élan de vie se réveille en lui. Avec plus de bienveillance, envers lui, les autres et le monde. Dans une temporalité qui sera la bonne pour lui.

Agir avec un cœur ouvert, c’est contribuer à plus d’amour dans ce monde. Chacun à son échelle.

“Garde le cœur ouvert”.

Tel Gandhi, Nelson Mandela, sœur Emmanuelle, ou d’autres… montrant la voie vers plus d’humanité.

Avancer vers l’ouverture du cœur n’est pas un chemin aisé. Le maintenir ouvert ne l’est évidemment pas non plus. Notre réflexe est à la protection.

Maintenir le cœur ouvert, le plus possible, c’est contribuer à faire toujours plus de place à l’amour, au respect, à la bienveillance sur cette terre. Chacun d’entre-nous a un rôle important en ce sens. Car nous sommes dans le même bateau et nous avançons ensemble. Alors, j’ai choisi de me répéter cette phrase comme un mantra, chaque fois que je sentirai en moi un mouvement de resserrement, de crispation, de fermeture : “Garde le cœur ouvert”.

Verrouiller le cœur, c’est se fermer à la Vie. Peut-être nous protégeons-nous alors des attaques extérieures. Et je dis bien peut-être… Mais quoi qu’il en soit, nous sommes aussi fermés à tous les cadeaux merveilleux que la Vie cherche à nous s’offrir. Car l’amour est le langage de la Vie. Et la voie/voix est celle du cœur.

Avec douceur et amour.

Morgane 🌸

Partager l'article

Laisser un commentaire

Fermer le menu

×
×

Panier