Le Bonheur et la douleur

Le Bonheur et la douleur

Comment parler de Bonheur quand on est accablé par la douleur? Et les raisons peuvent être nombreuses ici-bas. Il y a des moments où certaines choses sont moins faciles à entendre.
Bien au-delà d’une joie et d’une insouciance de chaque instant, je vois plutôt le Bonheur comme la capacité à accueillir ce qui se présente à moi. Et cela inclut aussi la douleur, la tristesse, la colère…Il ne s’agit pas de se voiler la face mais plutôt de pouvoir vivre ce qui me traverse tout en portant un regard bienveillant sur moi-même. Sans culpabilité et sans résistance. Accueillir aussi sa vulnérabilité. Bien sûr s’abandonner à sa douleur peut être effrayant. On est souvent tentés de se dire : “Il faut être fort”, “ça va passer”… Prenons garde cependant de ne pas nier ce qui se passe en nous. Laissons nos émotions s’exprimer pour ne pas qu’elles s’inscrivent plus profondément encore. Laissons leur la possibilité d’être évacuées au moment opportun. Au moment juste et parfait. Dans le respect de soi. Dans l’écoute de soi. Dans l’accueil de soi.A mon sens, le véritable Bonheur réside dans la possibilté de pouvoir accueillir autant les moments joyeux que les autres. Ces douleurs, légères ou profondes, réveillent nos blessures et nos peurs que seuls l’écoute et l’accueil pourront permettre d’apaiser. Alors, autorisons-nous à nous amener tendresse, réconfort et douceur.

Avec tout mon Amour

Morgane 🌸

Partager l'article

Laisser un commentaire

Fermer le menu

×
×

Panier