N’offrir aucune résistance

N’offrir aucune résistance

Se laisser porter. N’offrir aucune résistance. Ce que nous vivons comme des souffrances sont créés par nos résistances. Nous voulons maîtriser. Nous voulons contrôler. Nous voulons. Mais, c’est notre ego qui veut. Il souhaiterait que les choses soient telles qu’il les a imaginées et ainsi, il souhaite réussir à éviter toute souffrance. Il utilise des stratagèmes dans le but de ne pas réactiver les blessures qu’il sait exister en nous. Le contrôle est une forme de résistance. Lorsque l’on contrôle, on tient les choses d’une main ferme et l’on ne veut rien lâcher… On résiste à ce qui cherche à se vivre. Ce sont nos émotions (peur, colère, tristesse) qui nous poussent à mettre en place des stratégies d’évitement. Parfois même, inconsciemment. Depuis déjà longtemps et plus encore depuis ma décision de partir à Compostelle, je fais en sorte d’offrir le moins de résistance possible à ce qui se vit à travers moi. J’observe mes émotions. Je fais en sorte de les accueillir, même s’il y a des jours plus faciles que d’autres. En ne “voulant” plus, je laisse la place à d’autres choses, à un autre chemin. Un Chemin comme un Appel. J’apprends chaque jour à faire davantage confiance en la Vie. Je laisse la place à quelque chose de plus grand que moi qui, j’en suis sûre, me guide vers les aspirations de mon âme, et non pas celles de mon ego. Même si je dois bien avouer que je sens celui-ci lutter encore parfois assez fortement… 😂😅

Je me pose avec lui et avec les émotions qu’il cherche à dissimuler. Je les écoute, je les réconforte, comme je le ferais avec un enfant. Je les accueille avec douceur et compassion. Avec amour. Je sens bien que chaque action en ce sens me permet toujours plus d’apaisement et de joie. Je sens que je m’allège chaque jour de ce qui m’alourdit encore pour trouver davantage de légèreté et un bonheur simple. Au fil du temps, je me sens davantage portée par le flow, et surtout, je fais en sorte de le suivre. La Vie m’a poussée sur le Chemin de Compostelle, tout comme Elle m’a poussée auprès des mégalithes bretons, et aujourd’hui sur les traces de Marie-Madeleine et vers Joyeuse. Elle m’avait déjà poussée par le passé dans bien des circonstances. Depuis déjà très longtemps. Je n’en étais pas encore consciente, tout simplement. A ce moment-là, je ne connaissais pas encore le sens caché des synchronicités. Alors parfois, je laissais plus de place à ma raison qu’à mon intuition, me trouvant des excuses, me cachant derrière mes peurs. De plus en plus, je découvre les pièces de mon puzzle au fil de mon parcours. Et la voie qu’avait choisi mon âme pour cette incarnation prend forme au fil du temps. Je le sais grâce à ce qui vibre en moi. Ma joie est mon indicateur le plus précis. La joie est le langage de l’âme pour nous signifier que nous sommes sur le bon Chemin. Lâcher ses résistances, c’est mettre de la Lumière sur ce Chemin. C’est accepter de laisser son âme aux commandes. C’est déposer les armes et cesser toute lutte intérieure au profit de la paix et de l’amour. C’est ressentir tous les bienfaits que procurent ces changements. Psychiquement, émotionnellement, physiquement. Décider de se laisser porter, c’est accéder à la paix du cœur. C’est revenir au plus près de soi-même et de son âme. C’est sentir la joie vibrer en Soi. 🧡🌟

Avec douceur et Amour.

Morgane 🌸

Partager l'article

Laisser un commentaire

Fermer le menu

×
×

Panier